Les aventures de Follow et Hold'On

28 novembre 2015 4

Réaliser soi-même de l’argent colloïdal !

Salut à tous,

Ce n’est ni Follow ni Hold’On au clavier cette fois-ci, mais l’humain qui fait généralement office de chef d’orchestre : )

Qui a déjà entendu parler de l’argent colloïdal, cet espèce de « remède miracle » ?

Ah je vois quelques signes de la tête de certains, et c’est normal, puisque on en entend de plus en plus parler, moi même je me suis penché sur le sujet il n’y a pas très longtemps tout compte fait.

Le but de cet article ne va pas être de présenter l’argent colloïdal, puisque vous trouverez énormément de lectures à ce sujet, son histoire et ses bienfaits, mais de voir comment le réaliser soi-même, à moindre coût, avec très peu de matériel et de connaissances.
C’est un « must have » à avoir dans son armoire à pharmacie, pour ses animaux et pour soi même !

Bon… malgré tout, pour ceux qui ne connaissent pas du tout l’argent colloïdal, je vais tout de même le présenter succinctement en quelques lignes.

L’argent colloïdal est une suspension de particules d’argent dans de l’eau distillée. Ces particules sont d’un diamètre extrêmement petit, et à cette échelle elles sont dites « particules colloïdales ». Voilà, plus ou moins, pour le nom.
Les travaux du Dr. Henri Crooks ont démontrés que l’argent colloïdal était efficace contre plus de 650 espèces de microbes, virus, bactéries, parasites, moisissures, champignons et mycoplasmes.
L’argent colloïdal à été oublié depuis les années 40 avec l’arrivée des antibiotiques de synthèse, et redevient populaire aujourd’hui puisque tout le monde a bien intégré « les antibiotiques c’est pas systématique ! » (oui d’accord on a compris, mais on prend quoi à la place ?!), sans compter tous les conflits d’intérêt de certains labos (j’ai dis « certains », pas « tous », je suis prudent !),
Il peut être utilisé en externe (brûlures, coupures, problème de peau, etc…), cependant il est interdit à la vente en France pour une utilisation par voie interne. Là aussi je vous laisserai vous documenter.
En ce qui me concerne, je ne peux malheureusement pas vous dire que « l’argent colloïdal en utilisation par voie interne est efficace contre les maladies des voies respiratoires, maladies de la bouche et des dents, maladies de l’appareil génito-urinaire, maladies du système digestif, arthrose, arthrite, otite, etc… »
Non, tout ça, c’est interdit de le dire, contentez vous donc de l’utiliser pour la beauté de la peau ! (enfin faites ce que vous voulez, vous êtes grands hein !)
Voilà pour une rapide présentation, encore une fois je vous laisse vous renseigner à ce sujet, vous trouverez plein de lectures sur le net (et pas que du porno et des arnaques à la carte bancaire comme voudrait nous le faire croire Jean-Pierre Pernault et ses complices compères  !)

Pourquoi vouloir le faire soi même ?
Et bien… parce-que c’est simple et pas cher !
Sur le net ou en boutique BIO on trouve de l’argent colloïdal (10/15/20ppm j’y reviendrais plus tard) à des tarifs allant de 20 à 30€ le litre (peut-être qu’il est possible d’en trouver également en pharmacie, aucune idée).

Pour le réaliser soi-même, il va vous falloir:
– un adaptateur secteur de 12 à 36 volts continu (de la récup)
– de l’eau distillée (~4€ le litre, à acheter en pharmacie !)
– deux baguettes d’argent pur (~15€ sur ebay pur à 99,9%)
– deux petites pinces crocodile (si vraiment vous voulez faire ça bien)
– un TDS meter (~4€ ebay.com )
– un récipient en verre (mangez des cornichons et vous en aurez un !)
– un entonnoir et un filtre à café
– des récipients en verre teinté (là aussi de la récup)

faire soi-même son argent colloidal

La première étape est de dénuder les deux fils de l’adaptateur secteur pour y connecter les pinces crocodiles.

aIMG_7006

Une autre solution si vous n’avez pas d’adaptateur secteur est d’utiliser 3 piles 9V comme sur cette photo ci-dessous (ce qui vous fera 27 volts continu)

aIMG_7215

Gardez l’adaptateur secteur débranché pour le moment.
Il faut maintenant relier les pinces crocodiles aux baguettes d’argent, en veillant à ce qu’elles ne se touchent jamais (sinon l’adaptateur secteur ou les piles risquent de fumer) et qu’elles soient plongées dans le récipient.
Ici j’ai utilisé un élastique et du carton (puisque non conducteur) pour faire tenir l’ensemble.

aIMG_7031

A ce stade, vous pouvez verser l’eau distillée dans le récipient et brancher l’adaptateur secteur (ou relier les câbles aux piles si vous avez opté pour cette méthode).

Il va se produire une électrolyse (programme de 5ème, tant pis pour ceux qui ne suivaient pas en TP chimie !) qui va libérer des ions d’argent dans l’eau distillée. Ce procédé est assez long et fonction de la quantité d’eau, de la tension de l’adaptateur secteur, et de la concentration que vous souhaitez (si ca ne vous parle pas, dites vous simplement que… c’est long ! Une, deux ou trois heures jusqu’au résultat, soyez donc patient).

Pour mesurer la proportion de particules dans l’eau distillée on utilisera le TDS meter qui nous fournira une valeur exprimée en PPM: Parties Par Millions
Lors de la rédaction de cet article, j’ai souhaité un argent colloïdal à 20PPM.

A ce stade (on vient tout juste de démarrer l’électrolyse) il est donc normal que la concentration soit de 0 PPM (mais je vous le montre pour ceux qui ne me croiraient pas !)

aIMG_7087

Un petit test rigolo mais pas du tout indispensable avec un pointeur laser permet de voir l’évolution de l’électrolyse.
A 0 PPM, la lumière traverse totalement l’eau distillée de part en part !

aIMG_7075

Idéalement, pour que l’usure des deux baguettes d’argent soit identique, il est conseillé de les inverser toutes les 10 minutes (en regardant bien à travers votre récipient, vous verrez que l’une des deux baguettes dégage de minuscules bulles).
Concrètement, vous débranchez le transfo, vous prenez la baguette qui est reliée à la pince rouge pour la mettre sur la pince noir, et celle qui était sur la pince noir sur la pince rouge, et vous en profitez pour mesurer le nombre de PPM de votre argent colloïdal (puisque au bout d’un moment vous avez le droit de l’appeler comme ça !)

Au bout d’une heure trois quart, j’ai atteint les 16 PPM (ce qui n’est pas encore le résultat souhaité).

IMG_7118

A ce stade, il est intéressant de refaire le petit test avec le laser (qui était à porté de main puisque je jouais avec le laser et Kara’Wan ma petite chatounette).
La solution commence à être chargée en argent et les minuscules particule d’argent en suspension reflètent maintenant la lumière du laser.

aIMG_7140

Quelques dizaines de minutes plus tard, les 20 PPM étaient atteints, il était donc temps pour moi de débrancher l’ensemble et de conditionner mon argent colloïdal.

J’ai donc utilisé un entonnoir ainsi qu’un filtre à café puis j’ai ensuite transféré le tout dans des récipients en verre opaques (c’est important de conserver l’argent colloïdal à l’abri de la lumière !).

aIMG_7131

aIMG_7213

Le liquide obtenu peut avoir une couleur un peu jaunâtre (ou pas), dans tous les cas il ne doit pas avoir viré au brun ! Au goût la solution peu avoir un petit goût métallique (Ah zut ! Faut pas le boire en France !)

Pour la rédaction de cet article j’ai donc réalisé près de 400ml d’argent colloïdal à 20 PPM avec très peu de moyens et très peu de temps nécessaire (c’est peanuts comparé au temps que j’ai mis à faire les photos et rédiger cet article).
Le coût de revient pour le premier litre est donc d’environ 25€.
Pour réaliser un second litre, il ne me faudra donc uniquement débourser 4€ environ pour l’eau distillée en pharmacie.
L’usure des baguettes d’argent est tellement ridicule que je pense qu’elles me permettront de réaliser plusieurs dizaines de litre d’argent colloïdal !

Voilà pour cet article qui change un peu des autres mais qui pourra peut-être vous être utile pour vos chiens, vos chats ou plein d’autres animaux… ou, c’est de saison, si vous attrapez un petit rhume  : )

Allez fouiller le web, intéressez-vous à l’argent colloïdal, si vous ne connaissez pas vous risquez d’être surpris !

Bon week-end à tous !

 

Article précédent

Article suivant

Commentaires

  1. Brigitte 28 novembre 2015 - 23 h 54 min Répondre

    Eh ben comme c’est juste pour la beauté de la peau tu vas être beau !!

    • Rod 29 novembre 2015 - 8 h 14 min Répondre

      Quand je dis que c’est miraculeux, c’est une façon de parler hein !
      Ca ne fait pas de gros miracles :P

  2. matisa 29 novembre 2015 - 0 h 12 min Répondre

    Bon moi je connais l’argent colloïdal pour l’avoir déjà utiliser, et c’est magique!
    Maintenant merci beaucoup pour cet article, bon moi perso, je ne me sens pas de le faire moi-même ( un jour peut-être qui sait ).
    Sinon n’hésitez pas, adoptez l’argent colloïdal, il fait partit des indispensables à avoir dans sa pharmacie.

  3. Mathou 30 novembre 2015 - 18 h 44 min Répondre

    Tout au long de l’article, je n’ai pu m’empêcher de lire « pinces crocRodiles »…
    Je crois que l’argent colloïdal me monte à la tête. :'(

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible / Les champs marqué d'une * sont requis