Les aventures de Follow et Hold'On

11 octobre 2011 6

15 mois l’âge adulte ?

Salut à tous,

Pour une fois, Follow n’a rien à vous raconter, mais moi, plein de choses !
Enfin plein… pas tant que ça…
Ça fait longtemps qu’on a pas parlé du caractère du Follow.

Et c’est normal.
Ppassé la période un poil pénible de l’adolescence, Follow a été très stable en caractère pendant plusieurs mois, fidèle à lui même, un super chien avec les humains, un chien marrant avec les autres chiens, et soumis voir parfois incertain avec les chiens à gros caractère.
Jusque là, pas de soucis, je n’ai jamais cherché à avoir un chien dominant et j’ai plutôt eu tendance à éviter ça.
J’avais vraiment envie d’un chien cool en toute occasion et loin du cliché du « gros mâle ».

Bon… y’a eu un peu d’évolution récemment…
Follow lorsqu’il se faisait « brancher » par un chien à caractère plus fort avait tendance à franchement s’écraser et à se faire soumettre, et puis soumettre et puis soumettre, et puis…
Le chien en face pouvait ne pas avoir de limite, ce n’était pas un problème, Follow se contentait d’encaisser.
Parfois l’abus pouvait aller loin et il pouvait se faire charger un peu physiquement, il ne répondait pas et avait une tolérance assez élevée. (trop pour être franc).
J’avais parfois un peu de mal face à ce genre d’injustice, j’aurais aimé dans certains cas qu’il ai un peu plus de caractère pour mettre un terme plus rapidement à ces abus.

Benh… ça a pas mal changé depuis pas trop longtemps, même si tout doucement j’ai regardé ça s’installer.
Aujourd’hui Follow ne subit plus, il sait répondre.
Ce n’est pas spécialement une satisfaction pour moi, mais tout de même, je trouve ça plus « juste ».

Plus jeune Follow avait tendance à répéter ce que certains chiens faisaient avec lui, et lorsqu’il trouvait plus faible, il soumettait jusqu’à ce que j’y mette un terme (ou quelqu’un d’autre).
C’était rien de méchant, mais de la soumission à la « vas-y que je te grimpe dessus » avec une attitude absolument pas crédible, oreilles en arrière, langue de benêt qui pendouille, je me suis moqué gentiment de lui à plusieurs reprises dans ces situations là.
Aujourd’hui, c’est fini, même si avec certain chiens dans le jeu il va poser une patte sur le dos, ou soumettre puis bondir à côté pour réclamer le jeu ou la course poursuite. Il n’est plus insistant.

En revanche, si on se balade, il conserve une attitude cool, mais au moindre écart du chien en face, il adopte une attitude très fière, oreille droite, queue portée très haut et regard « qui rigole pas ».
Il annonce la couleur…
Son approche se fait avec une attitude sympa et détendue, ouvert à la rencontre, mais si en face le chien n’adopte pas la même attitude, son incertitude qu’il pouvait avoir plus jeune a disparue. Son message est clair, et si la provoc en face ne cesse pas, il est capable de lâcher un grognement sourd, j’imagine en guise d’avertissement.
Par contre là, plus question pour moi de me moquer de lui, je vois bien qu’il est à ce moment là très sur de lui et crédible dans le rôle du « vient pas me faire chier toi ! ».
J’imagine que l’étape suivante sera la remise en place, mais jusqu’à présent ca n’a pas été jusque là.
D’une part parce que les personnes qu’on à croisé on été impressionnées par le grognement et ont continué leur chemin en vitesse en trainant leur chien (alors que Follow reste sur place avec son regard de gangster), mais aussi parce que je ne sais pas de quoi il est capable.
Du haut de ses 15 mois, pas une seule fois il n’a montré de l’agressivité. Sincèrement, pas une. Ceux qui passent du temps à ses côtés peuvent en témoigner.
Malgré tout, je ne sais pas jusqu’où il pourrait aller.

Dans un sens, je suis content de ce changement car je n’ai plus à regarder Follow subir les excès de certains chiens.
D’un autre côté, c’est une nouvelle facette de sa personnalité que je dois découvrir, gérer et… intégrer.

J’ai aujourd’hui un chien vraiment cool, sympa, qui voit ses congénères avant tout comme des partenaires de jeu, mais… Follow… faut pas l’emmerder.
Encore un fois, lorsqu’il adopte cette attitude, je sais qu’aujourd’hui il ne bluffe pas, il est très clair.
En même temps, je sais qu’avec tout ce que je lui ai fait vivre comme expérience avec d’autres chiens (merci à plein de monde d’ailleurs !  ; )  ), je sais qu’il communique très bien avec ses congénères.

Au final, j’ai tendance à penser que j’ai aujourd’hui un chien juste, et qui n’aime pas l’injustice.

Avant, en présence d’autres chiens je le gardai à l’œil pour qu’il ne lui arrive rien, dorénavant, je le garderai à l’oeil pour qu’il n’aille pas trop loin.
Mais comme c’est encore tout frais pour moi cette nouvelle attitude, je vais également le garder à l’œil pour voir si son attitude correspond au mental en face, car, si c’est une bonne chose de ne pas toujours se soumettre et ne pas accepter les abus, en présence de certains chiens… benh il faut tout de même se soumettre !

J’accepte sans problème qu’il ne veuille plus être un faible, en revanche, je n’accepterai pas qu’il se prenne pour le plus fort.

Bref… je vis avec un mâle de 15 mois… :D

Article précédent

Article suivant

Commentaires

  1. Jess 11 octobre 2011 - 22 h 13 min Répondre

    Je pense que de ce côté là, Follow et Elma peuvent se donner la patte :)

    Avec Elmo l’équilibre de « je te cherche – tu me cherches » tiens toujours aussi bien, parcontre elle répond avec plus de rapidité et de fermeté avec le temps (2 ans le mois prochain : pfiou que le temps coule …)

    Je ne sais pas comment cela se passerait aujourd’hui parmi beaucoup d’autres chiens, mais quand il y en a peu tout est ok. Par le passé, je suis intervenu parfois, pour elle (parce que le chien compte tout de même sur son gardien), quand les autres chiens (mâles) devenaient lourds (comme tu le décris) avec elle.

    Dans la nature tu ne trouveras jamais ça (à part pour le « souffre douleur » de la meute), à partir du moment où tu te plies, on ne viendra pas encore t’en rajouter : tu te plies et c’est ok.
    C’est vraiment typique du chien de passer outre les signes.
    On voit bien qu’à notre contact le chien n’en a pas retiré que du bon …

    Je pense aussi que peu importe le chemin qu’il prend à tes côtés, tu auras toujours un oeil sur lui :) et je ferais de même avec les miens : ils comptent sur nous :)

  2. Rod 11 octobre 2011 - 22 h 23 min Répondre

    Salut Jess !
    Merci pour ton avis !

    Le souffre douleur, je ne pense pas qu’il l’ai été, car lorsqu’il trouvait plus faible que lui, il était le premier à en abuser.
    Il a toujours pu alterner entre se faire soumettre et soumettre. Mais les deux ont toujours été dans l’excès.
    Là il affiche clairement ne pas être d’accord avec l’agression ou la provocation, mais comme dit, n’a pas eu l’occasion d’aller plus loin.
    Je le trouve également moins « profiteur » pour soumettre, et s’il le fait, ça ne sera pas dans l’excès.
    Son attitude pour soumettre reste, comme avant, peu crédible aujourd’hui.
    Par contre, c’est sa réponse à la provoc ou agression qui a changé. Là c’est flagrant, il n’est plus d’accord pour ça. Du moins, pas par n’importe qui, pas n’importe comment…

    Il ne montre pas d’agressivité, par contre il répond à une attitude hostile d’un autre chien.
    C’est bien là la nouveauté.
    On verra de quelle manière ça évolue, mais comme je le disait récemment sur un forum, pour l’instant j’ai tout sous contrôle, dans ces moments là il ne m’oublie pas, et j’ai pas besoin d’insister pour le stopper dans un grognement par exemple ou une attitude trop sérieuse.

    Merci de ton intérêt pour le sujet, je reviendrai sans doute là dessus lorsque j’y verrai plus clair ;)

  3. Helene 12 octobre 2011 - 6 h 34 min Répondre

    Courage rOd et surtout,garde le contrôle.
    Le mien se précipite quelques fois sur les mâles ou femelles qui viennent sur un terrain où nous jouons ; il doit penser que c’est SON terrain et donc surveille qui passe par là.
    Avec Séven, il a eu un accueil tout de suite de mise au point (Séven était encore dans la voiture !) mais ils ont pu jouer ensemble, ou tout au moins se cotoyer au sein d’une meute de 10 chiens et ce n’est que parce que Séven a voulu prendre son frisbee qu’il a réagit en le stoppant.
    Avec Quenzo, ils ont fait connaissance en lieu neutre en liberté. Mais une fois à la maison, Huss s’est imposé, en surprenant le pauvre Quenzo. Il a renouvelé quelques fois son grognement, histoire de rappeler à Quenzo que c’était lui le chef (encore que…) et tout s’est bien passé. Mais je n’ai pas joué avec les jouets et au moment des repas, c’était gamelles séparées, lieux distants, car le 1er qui avait fini vouloit vite aller voir si dans la gamelle du copain, il n’y avait pas de meilleurs restes…
    Sinon, en liberté, deux amours !
    A bientôt pour la suite…. lundi ?

  4. Jess 12 octobre 2011 - 9 h 33 min Répondre

    En parlant de « souffre douleur » je ne faisais pas référence à Follow, je pense que tu l’as compris :), je prenais simplement en exemple ce que les loups nous ont appris.
    Je comprend bien que tu penses Follow à une étape charnière pour lui, qui apparement lui profite :) et papa veille à ce que cela continue :):):)
    c’est juste (correct) ainsi :)

  5. Jet 14 octobre 2011 - 7 h 15 min Répondre

    Je reconnnais beaucoup de Fitz dans cette description. Comme Follow a quelques mois d’avance, c’est même un peu boule de cristal ta confession.

    Effectivement, corps droit, oreilles dressées et queue haute sont des signes qui ne trompent pas. Tu peux ajouter à cette lecture le poil au garrot. S’il est gonflé…

    L’essentiel dans cette phase est qu’il ne se fasse pas cartonner par un plus fort, qui ‘rentre dedans’. Au contraire, le faire cotoyer des chiens ‘inconnus’ ou ‘peu connus’, mais équilibrés, avec des maîtres vigilants et avertis.

    En bref, continuer de lui montrer que tout est dans le code canin, et pas dans le Rush canin.

    Sinon, je pense que en discuteras avec Nadia, mais les gros Pépères quand ils sont chiots, comme Follow ou Fitz sont souvent de futurs dominants. Ils grandissent plus lentement, se prennent des roustes dans les jeux car ils sont pas assez vifs, assez sûrs.
    Puis vient le moment où ils prennent de l’assurance, se rendent compte de leur puissance.

    Fitzou emprunte le même chemin.

    A bientôt rOd^^
    Carresse au CLP (poilu^^)

  6. marianne 18 octobre 2011 - 15 h 33 min Répondre

    Salut Rod,
    tu n’es pas au bout de tes découvertes car le caractère évolue tout au long de la vie du chien d’après mon expérience.J’ai aussi un bouvier des Flandres qui à 10 ans aujourd’hui et est maintenant un vieux pépé toujours vif. Il a été correct avec les autres mâles jusqu’à 6ans, âge à partir duquel il a commencé à dominer direct tout les mâles rencontrés (sa tête au dessus des épaules de l’autre) alors qu’avant il était capable de faire une salutation rapide sans aller chercher plus loin (par contre jamais de jeu avec les mâles depuis l’age adulte).Si l’autre bouge une oreille : carton direct, c’est du genre sumo, sa technique c’est le placage au sol, il écrase l’autre de ses 43 kg. J’ai essayé de le remettre dans le « droit chemin » en me baladant au bois avec une meute (avec l’accord du dog siter et mon chien muselé, on ne sait jamais) mais j’ai abandonner car il choisissait un chien et n’avait de cesse de la cartonner tout au long de la promenade, c’est fatiguant pour le maître … Je doit avouer que la queue en panache de certain chien l’énervait beaucoup (peut être par jalousie car il n’en a pas !…)je pense que c’est une provocation en langage canin ! Merci de nous faire partager tes aventures.A+

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible / Les champs marqué d'une * sont requis

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>